Café-philo

Une curieuse Amap pour une fête agri-culturelle

Le café s’est tenu le dimanche 21 avril dans le cadre de la fête agri-culturelle du Guibra, http://leguibra.fr/2019/hors-les-murs-%e2%80%a2-foire-agriculturelle/.

Nous y avons tenu une AMAP… Action pour le maintien d’une activité philosophique avec la participation de Brice, maraîcher dans une Amap. Pour être certains de ne pas être hors-sol, nous avons discuté à partir de ce qu’il nous a dit de sa pratique agricole. Important de ne pas artificialiser un tel sujet.

Je suis maraîcher depuis 2006 et mon activité me nourrit, au SMIC.

J’essaye de travailler avec les cycles naturels, en bio, plus exactement en maraîchage sur sol vivant. Ce qui m’intéresse dans le bio, ce n’est pas le côté “santé consommateur” mais plutôt d’une société-santé. C’est-à-dire le vivant, sa permanence.

En agronomie, un sol vivant, ça se voit. Un arbre, c’est matériel mais 90% de sa matière vient du carbone de l’air. Ainsi, des choses très peu puissantes sont à la base de ce qu’on produit.

En se concentrant uniquement sur la physique du sol, on l’a dévitalisé, on l’a rendu impropre. Et en travaillant le sol, on fait rentrer de l’oxygène qui fait disparaitre la matiére organique, par oxydation. Le compost, vu ainsi, c’est beaucoup de perte par chaleur, CO2 et azote qui auraient pu servir la vie du sol.

La réversibilité d’un sol est relativement facile à obtenir. Le pourcentage de matière organique, une fois porté à 5%, rend le sol vivant. Ensuite, il peut nourrir, abondamment.

Le déroulement :

  • Présentation libre par Brice de sa pratique agricole
  • Discussion libre
  • Reformulations : les propos de Brice, les idées issues de la discussion
  • Choix puis discussion sur un ou deux sujets
  • Questions finales à Brice et aux participants : qu’avez-vous appris de la discussion ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.