Café-philo

Atelier café philo : la foire au questions

– Mais alors, tu es prof de philo ?

Non. J’ai eu la chance de suivre un bon cours de philo en terminale et de m’intéresser pendant mes études d’Info-Com à l’épistémologie, à la logique et plus généralement à un certain rapport de la vérité et de la narration. Ensuite, mon activité d’éditeur m’a confronté à des textes, à leur logique, à leur argumentation – j’ai aussi appris de mon métier la noblesse de la vulgarisation. Le reste, c’est beaucoup de lectures et une bonne culture générale.

– Pourquoi fais-tu ces ateliers café philo, tu vas écrire un livre ?

Non. Bien que finalement, j’ai décidé d’ouvrir ce blog Rechampir pour témoigner de cette pratique.

– Pourquoi fais-tu ces ateliers café philo, quel plaisir en retires-tu ?

J’ai le sentiment de permettre quelque chose de rare, un espace de discussion particulier ouvert à des personnes qui n’ont pas eu auparavant le contact qu’elles auraient souhaité avec la philosophie. Si c’est cela à quoi je peux être utile, alors j’y vais, cela suffit déjà amplement à mon plaisir. Mais je suis également à chaque atelier bluffé par le déroulement de la discussion, par ce que le dispositif permet : l’écoute, l’expression (difficile parfois), l’évolution d’une position, l’apparition de questions…De la philo en direct live. Et les idées classiques maniés sans en connaitre parfois le nom savant, les textes ou les figures.
Enfin, si je ne participe pas à la discussion pendant l’atelier, l’écoute et l’attention m’absorbent complètement… J’apprends alors beaucoup des pensées autres, loin des livres et des discours très construits. C’est à la fois vivifiant pour les idées et pour moi, qui laisse de côté mes propres opinions ou réflexes de penser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.